logo
logo

La compagnie

Konpani Soul City

Didier Boutiana

Émanation du crew Soul City né dans la ville réunionnaise du Port en 1996, la Konpani Soul City dirigée par Didier Boutiana puise son énergie dans le groupe de danseurs hip-hop. « Le crew c’est un volcan, une énergie en perpétuelle ébullition. Les générations se succèdent et ont toutes à cœur de mettre en valeur le nom de Soul City. La compagnie s’inscrit dans cette même démarche. Porter Soul City sur la scène de la danse contemporaine, c’est une autre façon de valoriser le crew et les valeurs de fraternité du hip-hop », affirme le chorégraphe Didier Boutiana.

C’est en 2009 que la Konpani Soul City voit le jour avec sa première création, Haine Terre Rieur. En 2011, Didier Boutiana en devient le chorégraphe et directeur artistique et signe sa première co-création à Durban, Body of knowledge avec le Sud- africain Vusi Makhanya de la Dusi dance company. Riche de ses expériences d’interprète pour les compagnies contemporaines réunionnaises Yun Chane et Danses en l’R, Didier Boutiana signe sa première création en 2013, REFLEX. Suivront Tir Pa Kart’(extrait de Ti Kréa), Héva et Priyèr Sï Priyèr’. Ces quatre trios tourneront à La Réunion, dans la zone Océan Indien, en Afrique, dans l’Hexagone, au Mexique, en Slovénie et en Suède. Ayant eu un coup de cœur pour Priyèr Sï Priyèr’ en 2016, le Noorlandsoperan de Suède coproduit le premier solo de Didier Boutiana, KANYAR et l’accueille à Umeå début 2018.

Déconstruisant les esthétiques, la Konpani Soul City livre une danse hybride, puisant dans le hip-hop et la danse contemporaine, à la recherche du mouvement juste. Celui qui questionnera l’universel à travers les yeux d’une Réunion actuelle et urbaine, riche des émotions plus ou moins conscientes léguées par son Histoire et sa culture kaléidoscope. Musique, fonnkèrs (poésie créole), voire théâtre, participent à cette recherche de justesse, créant des ambiances où l’onirisme titille les émotions.

Soucieuse de transmettre les valeurs de fraternité portées par le crew hip-hop, la Konpani Soul City mène des actions de sensibilisation et de formation. Didier Boutiana a ainsi animé des ateliers en milieux scolaire et pénitentiaire, ateliers qui ont notamment nourri KANYAR. Une médiatrice rejoint également l’équipe en 2017 afin d’accompagner les publics, dans une démarche de diffusion du spectacle vivant au plus grand nombre.
La compagnie s’investit également dans le domaine de l’insertion socio-professionnelle par le biais d’action valorisant le savoir-faire des jeunes en rupture scolaire et participe à la prévention de la délinquance en développant une pédagogie de réussite basée sur la valorisation de l’estime de soi. Soul City s’est engagée depuis 2014 à participer à l’insertion sociale de mineurs placés sous protection judiciaire ainsi que d’individus incarcérés à La Réunion.
En 2013 et 2014, la Konpani Soul City (alors compagnie associée à Lespas culturel Leconte de Lisle à Saint-Paul) a animé des ateliers d’accompagnement de jeunes danseurs. Ces ateliers ont abouti à la création de la pièce Ti Kréa, toujours en diffusion avec le trio Tir Pa Kart’(extrait de 15min).Souhaitant prolonger cette action de transmission et l’associer à une réflexion sur l’écriture chorégraphique contemporaine réunionnaise, Soul City met en place en 2018 une formation de danseurs-interprètes dispensée par quatre chorégraphes et un metteur en scène réunionnais. Outre la professionnalisation des interprètes du territoire, la compagnie souhaite également, à travers cette action, encourager les échanges entre chorégraphes et questionner les spécificités d’une écriture réunionnaise.

La Konpani Soul City est soutenue par la Direction des Affaires culturelles océan Indien, la Région Réunion, le Département de La Réunion et la Ville du Port.
Didier Boutiana est artiste associé de Cité des Arts Réunion et des Théâtres Département de La Réunion | Teat Champ Fleuri | Teat Plein Air .

-Isabelle Kichenin-